Pourquoi Lightroom est le meilleur logiciel de post-production - Destination Reportage

Pourquoi Lightroom est le meilleur logiciel de post-production

6

=> Vous voulez apprendre à correctement utiliser Lightroom ? Découvrez ma formation complète sur le sujet.

GIMP, Bridge, Camera RAW, Photoshop, Lightroom, le choix peut sembler assez difficile à faire pour le photographe débutant à la recherche d’un logiciel pour travailler et améliorer ses photos. Tous ces logiciels vous permettent de retoucher et / ou d’organiser vos photos sur votre ordinateur. Tous le font différemment, mais voici pourquoi Lightroom est la meilleure option pour un photographe débutant.

Le meilleur choix pour la post-production

Si vous débutez en photographie, vous avez probablement entendu des professionnels mentionner qu’ils utilisent des logiciels pour gérer et modifier leurs images sur ordinateur. Le mot « photoshoper » est même entré dans le langage courant. Lorsque l’on est débutant, il est fréquent de penser que l’on a pas besoin d’appliquer un post-traitement à ses images sur l’ordinateur. Cependant, il faut savoir qu’il s’agit d’une étape importante dans la photographie contemporaine numérique.

Capture d’écran 2015-01-19 à 16.17.54

Alors, que doit-on utiliser quand on est débutant ?

GIMP : Il s’agit d’un logiciel gratuit, compatible à la fois Mac et PC (et linux). Il ressemble beaucoup à Photoshop, mais est bien moins précis.

Picasa : C’est plus un navigateur qu’un logiciel de retouche, avec très peu de fonctionnalités.

Camera RAW : Indispensable pour traiter les fichiers RAW sur Photoshop et livré gratuitement avec le logiciel d’Adobe, il et quand même plutôt efficace bien que n’étant pas très précis.

Photoshop : Un logiciel puissant utilisé par les professionnels tels que les concepteurs, peintres, vidéastes etc… Les utilisateurs y trouveront de nombreux outils très performants mais trouvent souvent le logiciel assez intimidant du fait de sa complexité (Photoshop Elements est plus convivial).

Lightroom : « Petit frère » de Photoshop, c’est un solide programme qui a été développé spécifiquement pour les photographes. Débutants, amateurs, et photographes professionnels utilisent Lightroom pour organiser et éditer leurs images rapidement et efficacement.

Aperture : Un produit d’Apple qui a été abandonné à la fin 2014 en faveur de « Photos », il a été un temps concurrent de Lightroom, disponible uniquement pour les utilisateurs Mac.

Capture d’écran 2015-01-19 à 16.35.02

Le meilleur choix pour l’organisation

Pourquoi un débutant devrait acheter Lightroom pour organiser ses photos ? Ou encore mieux, pourquoi un débutant devrait organiser ses photos ? Quand on débute, on imagine difficilement qu’il est très important de bien organiser ses photos, les classer afin de les retrouver facilement par la suite.

Avec l’avènement du numérique, il est très facile de remplir des dizaines de cartes SD lors de vos voyages. Mais ce flot de photographie va rapidement vous submerger !

Pourquoi Lightroom ? Vous pouvez avoir accès à certains outils gratuits de Microsoft (Windows Live Photo Gallery), Google (Picasa), et Apple (iPhoto / Photos app) pour organiser vos images. Tous offrent des capacités d’organisation assez intéressantes. Mais comme d’habitude, vous obtenez ce que vous payez, et il y a une raison pour laquelle ces outils sont gratuits. Ils ne gèrent pas les fichiers RAW, et les possibilités d’édition sont très limitées.

Si vous ne pouvez pas acheter Lightroom, l’une de ces options gratuites est une solution pour commencer à se familiariser avec l’organisation de vos photos et de faire quelques modifications mineures des que c’est possible. Mais vous devez garder en tête que Lightroom est LA meilleure solution.

Capture d’écran 2015-01-19 à 15.58.29

Vos images sont organisées en dossiers, généralement nommés par date, sauf indication contraire. Une fois que vos images sont importées dans Lightroom (Fichier> Importer des photos et vidéo ou Ctrl + Maj + I), vous pouvez les visualiser facilement il n’y a pas besoin d’ouvrir chaque photo comme dans Photoshop dans le module Bibliothèque. De là, vous pouvez choisir les photos à garder et qui pour supprimer. Certains utilisateurs de Lightroom évaluent leurs images en utilisant un système d’étoiles, d’autres, indiquent simplement chaque photo avec un P (à garder) ou un X (de le rejeter).

Par ailleurs, dans le module Bibliothèque, vous pouvez ajouter des informations de métadonnées, y compris des mots-clés, pour décrire le contenu de vos images. Ajouter toutes ces informations peut sembler fastidieux au début, mais ce sera par la suite un atout inestimable, lorsque vous recherchez des photos spécifiques dans votre catalogue Lightroom.

Capture d’écran 2015-01-19 à 16.00.45

Le meilleur choix pour l’éditing

Une fois que vous avez organisé vos images et ajouté les métadonnées, il est temps de les modifier. C’est là que Lightroom brille vraiment sur la concurrence, en particulier les logiciels gratuits. Lightroom dispose d’un module « Développement » dans lequel vous pouvez faire beaucoup de chose !

Vous pouvez apporter des modifications simples comme le recadrage et la netteté, mais vous pouvez utiliser des outils plus avancés tels que le pinceau d’ajustement («brosse» sur les petits changements comme l’exposition, la couleur ou la netteté), correction de lentille (Adobe a fourni un certain nombre de paramètres de correction automatique pour «réparer» des choses comme la distorsion et le vignettage), et les courbes (un moyen plus avancé pour modifier l’aspect général de votre photo).

Capture d’écran 2015-01-19 à 16.28.10

Si vous photographez en RAW, chaque fois que vous appuyez sur le déclencheur, l’appareil photo enregistre un fichier contenant toutes les données enregistrées par le capteur sur la carte mémoire. Dans le cadre d’une image JPEG, l’appareil photo convertit l’image RAW en JPEG, ce qui signifie que certaines des données sont compressées et sont donc perdues. Le fichier RAW offre une souplesse incroyable pour « rattraper » les problèmes rencontrés lors de la prise de vue (mauvaise balance des blancs, couleurs trop ternes, etc).

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger ma méthode en cliquant sur le lien ci-dessous 🙂

=> Découvrez ma formation complète sur le sujet.

 

Categories: Conseils Photo

Je m'appelle Fred et je suis reporter-photographe professionnel. En plus de mon…

6 commentaires

  1. Pingback: Pourquoi vous devez forcément retoucher vos photos de voyage | The box

  2. Pingback: Un dictionnaire pour parler le "langage photo" - Destination Reportage

  3. Pingback: Oui, retoucher, c'est tricher ! - Destination Reportage

  4. Pingback: 10 conseils simples pour faire de meilleures photos de voyage

  5. Pingback: Au sommaire du guide du photographe voyageur - Destination Reportage

  6. Bonjour,
    Effectivement, je ne dénie pas les capacités de Lightroom et je l’ai utilisé très longtemps.
    Mais quant à dire qu’il s’agit du meilleur choix, surtout pour les débutants, c’est laisser aux oubliettes un logiciel tout aussi puissant : DxO Optics Pro 10. Ses possibilités surpassent nettement celles de Lightroom : il suffit d’appliquer clear view (élimination du voile inhérent à presque toute photo extérieure), prime (élimination du bruit) et viewpoint (corrections géométriques) pour être convaincu . C’est bluffant !
    Seul inconvénient : DxO ne possède pas encore la retouche locale (mais celle-ci, utilisée dans une moindre proportion si la photo est bonne au départ, peut se faire par après sur l’image tif ou jpeg et avec un logiciel tel qu’ACDSee).
    Par contre, je ne recommanderai pas Lightroom à un photographe débutant, de par son manque de convivialité (défaut que je trouve généralisé chez Adobe). Avec DxO, deux ou trois heures de manipulation permettent à un novice de tirer quelque chose de très valable de ses fichiers RAW, sans compter qu’il peut y adjoindre DxO FilmPack 5 pour apporter un côté drôlement pro à ses clichés (qu’ils restent en couleurs ou qu’ils passent en noir et blanc).
    De plus, le service technique de DxO est rapide , efficace, compétent et gratuit (qualités pas toujours présentes chez Adobe).
    Il faut rappeler en passant que c’est aussi cette firme qui est une des meilleures références en analyse de boîtiers et d’optiques… Et c’est pas fait pour les chiens !
    Enfin, c’est comme pour tout : heureusement qu’il y a des adeptes tous azimuts.
    Bien cordialement,
    Paul

    Reply

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.