Brice Portolano, un jeune photographe de voyage en quête d'aventures - Destination Reportage

Brice Portolano, un jeune photographe de voyage en quête d’aventures

Du haut de ses 24 ans, Brice Portolano, nouvel arrivant dans la structure Hans Lucas, ne se défini pas comme un photojournaliste mais plus comme un photographe de voyages, d’aventures et de nature, qui a évolué vers la photographie documentaire. « Être photojournaliste n’est pas vraiment mon ambition, ce qui m’intéresse c’est avoir une écriture et un univers parce que je pense que c’est un moyen de se différencier des autres photographes », explique-t-il lors de notre rencontre au dernier festival « Visa pour l’image » à Perpignan.

Son « truc » à lui, c’est clairement la nature, les grands espaces et la relation entre l’homme est la nature comme on peut le voir sur son site internet et sa page Facebook.

Keep Exploring – Brice Portolano from Mathieu Le Lay on Vimeo.

« J’ai commencé à prendre des photos en voyageant. Quand j’étais étudiant, dès que j’avais un peu d’argent je partais avec des amis », avant de poursuivre « et de fil en aiguille j’ai commencé à ramener des photos de nature, d’aventures, et à les diffuser sur les réseaux sociaux ».

Ce jeune photographe qui voulait devenir journaliste lorsqu’il était au lycée a progressivement donné plus de sens à ses séries photographiques, en racontant une histoire. C’est pourquoi il s’est alors tourné vers des sujets plus documentaires.

Brice n’est pas tout à fait autodidacte puisqu’il est passé par l’école de photographie des Gobelins à Paris. D’ailleurs, paradoxalement, c’est dans la capitale que cet amoureux de nature est actuellement basé. Mais selon lui, c’est un très bon moyen d’apprécier les grands espaces à travers cet important contraste, et puis comme il le souligne, « Paris, c’est une base importante pour le boulot, pour les contacts ».

Travail au long cours en Alaska

Dans un endroit très isolé, à 1h30 d’hydravion de la ville la plus proche, Brice a réalisé un portrait sur Jerry, un agent immobilier américain qui a quitté le Michigan pour devenir ostréiculteur suite à un burn-out.

Ce sujet va bientôt être publié dans un magazine américain, mais le jeune français compte bien le présenter à la presse française, tout comme il en a déjà parlé lors du prix « Mentor » (lire l’article sur l’association « FreeLens » à ce sujet).

Au départ avec un blog

« Il y en a qui écrivaient leurs états d’âme, moi je postais des photos », sourit-il. Brice est un photographe 2.0 et c’est grâce aux réseaux sociaux qu’il s’est créé une communauté de fans (plus de 40 000 sur Facebook à l’heure actuelle) et de cette façon, il a aussi attiré l’attention de grands acteurs de la photographie en France, notamment le studio Hans Lucas.

« Je vis de la vente de mes tirages et de la publicité depuis 1 ans et demi ». Même s’il passe une importante partie de son temps à voyager, Brice travail également pour les marques et autres entreprises « c’est là que sont les budgets les plus intéressants, la presse n’offre pas forcément les meilleures perspectives financières ».

Virage vers la presse avec Hans Lucas

Même s’il ne compte pas vivre à 100% de la presse du jour au lendemain, en intégrant le studio Hans Lucas, Brice poursuit sa quête de créativité, à la fois pour les médias, mais aussi les galeries et l’édition au sens large.

Et puis, cet important studio est une belle porte d’entrée pour contacter les iconographes et autres rédacteurs en chef, afin de produire et vendre des sujets photographiques. « Le problème des jeunes photographes, c’est qu’ils ne savent pas vraiment où ils vont, il n’y a pas de plan », constate Brice.

Coopté par un membre du studio via les réseaux sociaux, c’est le co-fondateur de Hans Lucas, Wilfrid Estève en personne, qui lui a proposé de rejoindre la structure.

Quand on lui demande quels sont les photographes qui l’inspirent, il répond par des noms connus comme celui de Steve McCurry, tout en ajoutant « jusqu’à ce qu’il se mette au numérique, après non » mais aussi des photographes moins connu du grand public comme Jérôme Sessini, Corey Arnold ou encore Evgenia Arbugaeva.

Fred
Je m'appelle Fred et je suis reporter-photographe professionnel. En plus de mon travail pour la presse magazine, j'aide les autres photographes, qu'ils soient amateurs ou professionnels. Mon métier de photographe m'amène à voyager un peu partout à travers le monde. J'en profite donc pour partager ces expériences et ces découvertes à travers des reportages et des carnets de voyage sur cette chaîne YouTube. Si vous êtes photographe amateur et que vous êtes à la recherche de conseils et d'astuces pour progresser en photo, faire de meilleures images et vous faire davantage plaisir en photographie, alors cette chaîne est faite pour vous ! ► Téléchargez gratuitement mon dernier livre « J’apprends la Photographie en mode Reportage" : http://bit.ly/pdfmethodephoto Aujourd'hui, j'arrive à vivre pleinement de ma passion : la photographie et j'aide des milliers de photographes à y parvenir eux aussi. Si vous êtes pro ou que vous souhaitez le devenir, je partage avec vous mes meilleurs conseils marketing et business pour trouver plus de clients, vendre plus de photos et vivre concrètement de ce fabuleux métier. ► Ressources pour photographe professionnel : http://bit.ly/ressourcesphotographepro
You may also like
5 bonnes raisons de passer vos vacances à la montagne
Top 5 des plus belles villes d'Europe / Destination Reportage
Mon top 5 des plus belles villes d’Europe

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Website

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.