Les funambules de Pyrénaline à l’assaut du Pic du Midi - Destination Reportage

Les funambules de Pyrénaline à l’assaut du Pic du Midi

Ce n’est pas une première mondiale, mais ce n’est quand même que la troisième fois dans l’histoire, que des funambules se mettent en tête d’équiper un téléphérique. Il y a deux ans, les Skyliners ouvraient la voie en installant leur sangle sur les télécabines de Paradiski. Quelques temps plus tard, une équipe allemande réitère l’exploit. Et puis c’est au tour des Toulousains de Pyrénaline d’aller faire un petit tour en téléphérique…

Il fait étonnement beau en cette matinée du jeudi 28 mai. Après une courte nuit passée sur le parking de la Mongie, je prends un petit déjeuner avec le reste de l’équipe Pyrénaline à moitié en train de nous équiper, en attendant l’arrivée des autres journalistes. Après quelques semaines de préparations et plusieurs annulations suite à une mauvaise météo, nous voilà fin prêt à réaliser un exploit sportif de taille : installer une slackline entre les deux télécabines du Pic du Midi, et pour certains, tenter un saut de parachute depuis cette même ligne (« base-line »), ce qui n’a encore jamais été fait !

Pour une fois, la marche d’approche ne va pas être épuisante, une fois le matériel chargé dans les cabines, il suffit simplement de grimper sur le toit de ces dernières, solidement attaché avec un baudrier, et profiter du soleil et d’une vue absolument imprenable ! Sous nos pieds, quasiment 300 mètres de vide, et encore un peu de neige. Sur le toit, les funambules s’activent. Le téléphérique du Pic du Midi nous est gentiment mis à disposition le temps d’une matinée, mais ce dernier est toujours en cours de maintenance avant la réouverture du printemps.

Efficacement répartis avec le matériel dans chacune des cabines, les membres de l’équipe mettent moins d’une heure pour installer et sécuriser la ligne. Paulo est le premier à s’élancer, pieds nus, dans le vide. C’est ensuite au tour de ses autres coéquipiers, de profiter, avec plus ou moins d’aisance, de cette ligne exceptionnelle, perchée à 2600 mètres d’altitude et avec une vue à 360° degrés sur les Pyrénées !

ID2_4942

« Allez Fred, c’est à toi de te chier dessus maintenant ! », me lance Paulo. Ah oui, j’ai oublié de vous dire. Ayant prévu le coup et étant dans l’incapacité budgétaire de m’offrir un petit tour en hélicoptère pour faire des images où l’on voit les deux cabines dans le champ, j’ai souhaité me mettre en rappel sur l’une des deux structures mouvantes, afin d’obtenir un cadre un peu inédit. Me voilà pendu dans le vide, au-dessus de 300 mètres de vide, afin de faire une série de photo d’Adrien et son beau T-shirt « Legalize illegal stuff ». Heureusement que j’avais prévenu l’équipe qu’il y aurait des journalistes de France 3, et de « penser aux tenus vestimentaires »…

Le temps pour moi de remonter après quelques photos et il est déjà l’heure de démonter la ligne afin de permettre à la cabine d’en face de s’avancer un peu plus vers le Pic pour le départ en BASE Jump de quelques sportifs de l’équipe. Ça, je ne l’avais pas anticipé. « Tu traverses avant qu’on démonte ? », me demande l’un des funambules. Sourire un peu forcé, pas le temps de réfléchir longtemps, me voilà prêt à traverser ma première highline, et quelle highline !

Si la descente en rappel depuis le toit d’une télécabine est une expérience assez effrayante, la traversée d’une sangle d’une vingtaine de mètre sur poulie avec le même visuel n’est pas plus rassurante. Mais cela reste une expérience incroyable !

Une fois arrivé de l’autre côté, le conducteur de la cabine nous positionne à un endroit plus élevé par rapport au sol et surtout plus loin des falaises environnantes. Tandis que ce dernier ouvre grand les portes, les membres de l’équipe enfilent casques et parachutes. Le temps de faire un dernier check-up, les voici qui s’élancent de la cabine, en réalisant d’incroyables figures !

14h, mission accomplie pour l’équipe Pyrénaline, de retour au parking de la Mongie. Le soir-même, les premières images de la highline du Pic du Midi feront la fermeture des JT de 20h de France 2 et de France 3, avant d’être dans pas moins de 15 titres de presse locale et régionale les jours suivant.

Mais cette expédition express n’avait pas uniquement pour but de faire connaître l’équipe, il était aussi question d’un repérage pour un événement encore plus grand et bien plus impressionnant sur le téléphérique, pour septembre prochain.

La suite au prochain épisode…

 

 

Voir le reportage de France 3

Derniers exploits de l’équipe Pyrénaline : 

 

Fred
Je m'appelle Fred et je suis reporter-photographe professionnel. En plus de mon travail pour la presse magazine, j'aide les autres photographes, qu'ils soient amateurs ou professionnels. Mon métier de photographe m'amène à voyager un peu partout à travers le monde. J'en profite donc pour partager ces expériences et ces découvertes à travers des reportages et des carnets de voyage sur cette chaîne YouTube. Si vous êtes photographe amateur et que vous êtes à la recherche de conseils et d'astuces pour progresser en photo, faire de meilleures images et vous faire davantage plaisir en photographie, alors cette chaîne est faite pour vous ! ► Téléchargez gratuitement mon dernier livre « J’apprends la Photographie en mode Reportage" : http://bit.ly/pdfmethodephoto Aujourd'hui, j'arrive à vivre pleinement de ma passion : la photographie et j'aide des milliers de photographes à y parvenir eux aussi. Si vous êtes pro ou que vous souhaitez le devenir, je partage avec vous mes meilleurs conseils marketing et business pour trouver plus de clients, vendre plus de photos et vivre concrètement de ce fabuleux métier. ► Ressources pour photographe professionnel : http://bit.ly/ressourcesphotographepro
Lire aussi
Mes dernières aventures avec l’armée dans la presse
Sur les pas de Dieuzaide, pari réussi !
7 commentaires
  • […] évidentes. Mais après une première rencontre avec les maîtres des lieux, un premier projet de highline entre deux télécabines se dessine et Pyrénaline commence à défrayer la chronique dans une grosse trentaine de […]

  • […] avec la venue des meilleurs athlètes dans des disciplines incroyables, comme par exemple la slackline, le parapente ou encore le dirt. Malédiction du calendrier, c’est un événement auquel je […]

  • Juin 15,2015 at 8 h 30 min

    […] Le récit de Fred Marie le photographe qui réalise les photos de Pyrénéaline, accroché à une télécabine du Pic du Midi pour immortaliser des funambules tenter la traversée entre les 2 cabines : Les funambules de Pyrénaline à l’assaut du Pic du Midi […]

  • Juin 7,2015 at 21 h 48 min

    Je trouve ça tellement canon !! Je ne pense pas que je pourrais en faire autant mais je trouve ça vraiment canon !

  • Juin 2,2015 at 10 h 53 min

    Ce n’est pas facile ! Mais on oublie rapidement le vide quand on a l’oeil dans le viseur 🙂

  • Juin 2,2015 at 10 h 49 min

    Superbe expérience remplie d’adrénaline et avec un magnifique panorama !! Alors, est-ce qu’il est facile de rester concentré pour prendre des photos suspendus au bout d’une corde ? En tout cas, les photos sont superbes !

  • Fab
    Juin 2,2015 at 9 h 01 min

    Occasion clairement immanquable!! 😉

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Votre nom
Votre site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.