Vivre et travailler à l'étranger, les conseils d'un Nomade Digital - Destination Reportage

Vivre et travailler à l’étranger, les conseils d’un Nomade Digital

fred marie digital nomad

Vous connaissez peut être déjà le terme « Nomade Digital » et vous avez déjà lu ou entendu des histoires de voyageurs qui ont décidé de quitter leur pays d’origine pour travailler sur les routes, sans limites géographiques à leur activité professionnelle.

Stan Leloup est l’un d’entre eux. Après une première expérience de long voyage, il a décidé de s’installer au Vietnam, où il gère son entreprise sur internet.

Bonjour Stan, est ce que tu peux te présenter pour les lecteurs du blog ?

Bonjour, je m’appelle Stanislas Leloup, je suis entrepreneur et auteur du blog Marketing Mania où j’apprends aux entrepreneurs à mieux convertir leurs visiteurs en acheteurs. Je suis quelqu’un qui réfléchis principalement au marketing et à la pub Facebook.

Et étant un très grand fan de podcasting, j’ai aussi lancé récemment un second podcast qui parle du nomadisme digital, dans lequel on parle davantage de la partie lifestyle, à quoi cela ressemble quand tu as un boulot qui te permet de vivre partout dans le monde. Là je te parle depuis Hô-Chi-Minh Ville au Vietnam.

Est ce que tu peux nous parler de ton expérience du voyage ? 

Mon premier vrai grand voyage date de début 2013 où j’ai débarqué à Singapour. C’était la première fois que je sortais vraiment de l’Europe et que j’allais habiter six mois quelque part.

Ma première expérience de nomade digital c’était à Bali, juste après ça. Pour la première fois je suis parti avec un petit sac, mon ordinateur et je me suis posé à Bali dans un café, et j’ai bossé pour monter mon business.

Puis après Bali j’ai passé du temps à Chiang Mai, qui est pour les nomades digital un excellent endroit pour commencer, c’est pas cher du tout et il y a beaucoup de monde qui fait ce genre de chose. Et puis après j’ai voyagé un petit peu, j’ai passé beaucoup de temps à Barcelone, que j’aime beaucoup et Hô-Chi-Minh Ville, qui est l’un de mes endroits préférés.

Après, je fais partie de ces gens qui ont la possibilité de bouger mais au final je bouge assez peu. J’ai tendance à vivre dans un endroit qui me plait pendant 3 mois, 6 mois, et puis je reste là. J’aime bien habiter quelque part.

Pourquoi le Vietnam ?

Au départ, je suis allé à Hô-Chi-Minh Ville avec l’objectif d’y rester environ 3 mois, ce qui est la durée d’un visa classique au Vietnam, et je me suis dit qu’après j’irai en Thailand, à Bali…

Ce qu’il s’est passé c’est que j’ai rencontré plein de monde, j’aime beaucoup la communauté d’entrepreneurs ici, et je suis tombé amoureux de la ville et j’y suis resté. J’étais déjà venu une première fois y a un an et demi, et entre temps j’ai un peu bougé, mais j’ai passé 12 mois sur les 18 derniers mois ici.

Je suis entouré de gens de très bon niveau, très motivant. Il y a ici une énergie particulière qui me booste énormément. Mon business a vraiment décollé au moment ou j’ai passé du temps ici. Le fait d’être ici m’a forcé à penser plus grand, à être plus ambitieux. Par exemple j’ai doublé mon chiffre d’affaire sur les 6 premières semaines la première fois que je suis venu.

Qu’est ce que le fait de vivre à l’étranger a changé de plus dans ton business ?

Le fait d’avoir une vision différente des choses ça aide. Ici par exemple le podcasting est très populaire alors qu’en France c’est plus blogging ou youtube. Du coup j’ai pu monter mon canal là où il y a moins de compétition.

Par exemple ici, la tendance absolu en ce moment c’est Amazon FBA. Celui qui en parle le mieux en France, c’est Paul de “Selling Machine” qui est aussi co-présentateur avec moi du podcast “Nomade Digital”.

Et au niveau personnel, quelle est ta vision du voyage ?

La même chose s’applique pour moi au niveau personnel en fait.

J’ai passé beaucoup de temps à réfléchir à comment est ce que tu peux changer ta mentalité, ton comportement, comment devenir plus performant. Et j’ai découvert que le plus efficace, en tout cas pour moi, c’est de changer son environnement.

C’est très difficile de re-conditionner son comportement si ton environnement reste le même. Alors que si tu changes ce paramètre, tu peux facilement reconstruire des habitudes personnelles qui sont forcément plus positives.

Pour moi, l’astuce ultime c’est carrément de changer de pays, de continent, tout est remis à plat. Tu as l’occasion de tout repenser. Le fait de déménager dans un autre endroit du monde c’est un outil de développement personnel puissant car cela évite de passer trop de temps et d’énergie à essayer de changer tes habitudes.

 

Et au niveau relationnel, qu’est ce que ça t’apporte de voyager ?

Je dirais que la première chose que tu remarques quand tu voyage, c’est ce que ça devient plus simple de rencontrer des gens et te faire des amis. En France, la plupart des gens ont leur cercle social et son satisfait de ce qu’ils ont.

Quand tu arrives dans un nouveau pays, tu n’as plus ce cercle relationnel, tu as la capacité de te faire de nouveaux amis. Mais à côté, tu as le revers de la pièce et c’est difficile de créer de longues et profondes amitiés, ça demande un important investissement. 

Au fait, c’est quoi un nomade digital ?

Un nomade digital c’est un individu qui travaille sur internet, ce qui lui permet de travailler de importe où. Ce qui ne veut pas forcément dire que tu as besoin de bouger tout le temps ni être un nomade au sens stricte du terme.

Cela ne veut pas dire que tu bouges toutes les semaines ou que tu habites nul part, c’est juste possible de bouger quand tu veux.

Souvent ce sont des gens qui ont leur business sur internet, parfois ce sont des freelances ou parfois ce sont des personnes qui ont négocié un contrat de travail qui permet de voyager, car leur entreprise n’a pas de bureaux.

Comment devenir un nomade digital ?

C’est vrai que pour quelqu’un qui est attiré par l’idée mais qui ne connaît personne qui le fait vraiment, cela peut sembler être très difficile, cela paraît très terrifiant. Alors que lorsque tu es entouré, comme Paul ou comme moi d’amis qui le font, c’est complètement normal.

La première question à se poser c’est de se demander « de quoi tu as besoin aujourd’hui pour devenir un nomade digital ? ».

Tu as besoin d’une chose, c’est un cashflow, c’est à dire un moyen de payer ton voyage, tes factures. Le gros avantage de vivre en Asie ou Amérique du Sud, c’est que tu as besoin de moins d’argent pour vivre.

Concrètement, si tu es capable de gagner 1000 euros par mois, tu peux vivre très bien dans ces pays. La question c’est « est ce que tu es capable de générer ces 1000 euros par mois sur internet ? » 

En vérité c’est pas très compliqué, mais si tu connais personne qui le fait ça peut paraître impossible. Après, il y a plusieurs stratégie, tu peux être freelance, tu peux monter un business, tu peux vendre sur Amazon FBA, monter un logiciel, travailler pour une autre boite, ou pour un autre entrepreneur.

Il y a plein de façons d’y arriver !

Et ensuite ?

Il suffit juste de choisir un pays. En destination de départ, moi je conseille Chiang Mai, qui est est le plus simple et qui est une ville au nord de la Thaïlande, ou Hô-Chi-Minh Ville qui est très bien, sinon tu as pas mal d’endroit aux Philippines.

D’ailleurs, en parlant de la Thaïlande, tu peux y entrer très facilement, sans VISA pendant 30 jours notamment. Tu prends un Airbnb pour une semaine puis tu vas louer un appart au mois, tu peux acheter facilement une carte sim, ton assurance santé, et tu es parti ! Tu trouve un café ou un coworking pour poser ton ordi et tu commence à bosser.

Cela peut sembler un peu irréel au début, il y a un petit temps d’adaptation, le temps d’apprendre à t’auto-discipliner, t’organiser, mais c’est pas aussi compliqué qu’on peut l’imaginer.

Est ce que tu as des ressources à conseiller ?

Il faut absolument lire « La semaine de 4h », de Tim Ferris, qui est la bible absolue dans ce milieu. C’est une lecture absolument indispensable. Dans mon podcast marketing mania, 80% de mes invités citent ce livre à un moment ou un autre, sans que je leur ai demandé quoi que ce soit.

L’impact de ce bouquin sur les gens qui ont réussis est énorme. Il donne les bases, vend un peu du rêve et surtout va vous donner envie.

Après en anglais, il y a le podcast « Tropical MBA » et en français, celui que j’ai lancé avec Paul il y a quelques semaines « Nomade Digital ».

Penses tu que c’est un phénomène qui va se démocratiser en France ?

La direction dans laquelle l’économie se dirige amène de plus en plus de gens à s’intéresser à se mode de vie et de plus en plus de gens vont pouvoir vraiment se l’imaginer. A mesure que le business se dirige de plus en plus sur le web, il est possible pour les entreprises d’avoir des équipes qui voyagent. Je pense que la tendance ne va faire qu’augmenter au fil du temps.

En France, beaucoup de gens hésitent à sauter le pas, ils sont beaucoup plus prudent que les américains par exemple.

L’une des raisons c’est qu’il y a assez peu d’informations qui dédramatisent la situation. Le nomadisme digital est encore beaucoup vendu comme une récompense magique par des gens qui veulent t’apprendre à gagner ta vie en vendant des formations sur internet.

Mais à mon avis, de plus en plus de gens vont commencer à dédramatiser les choses, comme ce que fait Antoine Blanchemaison qui fait un VLOG quotidien sur son voyage en Asie, et qui se dit « Je vais utiliser mon voyage pour faire grandir mon business ». Et ce genre d’exemple va montrer au gens que ce n’est pas si difficile que ça et vont probablement le faire.

Je connais beaucoup de gens qui pourraient  le faire mais qui n’ont pas encore sauté le pas. Peu de gens le font dans le milieu francophone, encore moins de gens en parle de façon pragmatique et accessible.

Au final, cela peut être simplement une bonne opportunité pour économiser de l’argent. C’est à dire qu’au lieu de payer ton loyer à paris, tu le paye à Hô-Chi-Minh Ville, c’est quand même beaucoup moins cher et ce qui te permet de vivre de ton business beaucoup plus rapidement. Ici je mange tous les jours au restaurant, je vis en centre ville et je dois pas dépenser plus de 800 euros par mois.

C’est totalement accessible.

Est ce que ce que tu as des conseils pratiques pour une fois que l’on est dans le pays ?

Je conseillerai tout d’abord de voyager plus lentement.

Quand tu vas faire un voyage au Vietnam, tu vas généralement choisir un séjour de deux ou trois semaines, cela veut dire que tu vas prendre l’avion quasiment 24h pour arriver, tu vas arrivé épuisé, et tu vas vouloir maximiser quelques semaines que tu as pour te déplacer un peu partout pour voir un maximum de chose. Le coût que tu as dépensé pour faire ce voyage là t’aurai sûrement permis de vivre pendant 3 mois au Vietnam, de prendre ton temps, vivre sur place.

Moi je ne suis pas quelqu’un qui fait du tourisme, j’aime vivre dans un endroit. J’ai pas visité tous les musée mais j’habite ici. C’est une autre façon de voyager, mais d’un point de vue financier, ça s’équilibre. Tant que tu peux travailler la-bas, autant rester sur place et prendre son temps, découvrir les gens…

Le deuxième, c’est de se connecter avec des communautés de gens, qui ont les mêmes intérêts que toi. Car en faisant cela tu peux découvrir des endroits que tu n’aurais jamais découvert par toi même. En gros avoir un guide, quelqu’un qui connaît mieux que toi, même un « expat ».

Je ne suis pas un grand voyageur, le fait de bouger ça m’épuise assez rapidement. J’aime bien découvrir à ma façon, assez lentement et de fil en aiguilles, en rencontrant des gens.

***

Pour celles et ceux qui souhaiteraient profiter d’un séjour au Vietnam pour découvrir ce que le pays a à offrir, aux entrepreneurs comme Stan ou aux curieux qui voudraient simplement découvrir le pays, il est possible de réserver des séjours au Vietnam d’une à deux semaines pour pas cher

 

Fred
Je m'appelle Fred et je suis reporter-photographe professionnel. En plus de mon travail pour la presse magazine, j'aide les autres photographes, qu'ils soient amateurs ou professionnels. Mon métier de photographe m'amène à voyager un peu partout à travers le monde. J'en profite donc pour partager ces expériences et ces découvertes à travers des reportages et des carnets de voyage sur cette chaîne YouTube. Si vous êtes photographe amateur et que vous êtes à la recherche de conseils et d'astuces pour progresser en photo, faire de meilleures images et vous faire davantage plaisir en photographie, alors cette chaîne est faite pour vous ! ► Téléchargez gratuitement mon dernier livre « J’apprends la Photographie en mode Reportage" : http://bit.ly/pdfmethodephoto Aujourd'hui, j'arrive à vivre pleinement de ma passion : la photographie et j'aide des milliers de photographes à y parvenir eux aussi. Si vous êtes pro ou que vous souhaitez le devenir, je partage avec vous mes meilleurs conseils marketing et business pour trouver plus de clients, vendre plus de photos et vivre concrètement de ce fabuleux métier. ► Ressources pour photographe professionnel : http://bit.ly/ressourcesphotographepro
You may also like
5 bonnes raisons de passer vos vacances à la montagne
Londres fait son cinéma
3 Comments
  • baptiste arnaud
    Avr 4,2018 at 18 h 07 min

    super interessant,en tant que nomade digital ,je vous conseil d’utiler ce site Losali

  • Juil 30,2016 at 15 h 24 min

    C’est un excellent début ! 😉

  • Juil 9,2016 at 22 h 51 min

    Article très interessant. J’ai lu beaucoup d’article sur le sujet et j’ai décidé de me lancer aussi. Je n’en suis qu’a mes débuts mais j’y crois 😉

    je vais deja acheter ce fameux livre « la semaine de 4h ».

Leave Your Comment

Your Comment*

Your Name*
Your Website

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.